La fintech Oyst veut imposer les commandes en un clic, Actu - Les Echos Business

La fintech Oyst veut imposer les commandes en un clic, Actu - Les Echos Business

La fintech Oyst veut imposer les commandes en un clic, Actu - Les Echos Business

Avec Oyst, le processus d'achat en ligne est raccourci

Simplement en sélectionnant le bouton Oyst (https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/actu/030343251047-la-jeune-pousse-oyst-veut-imposer-les-commandes-en-un-clic-309984.php) joint au produit choisi, l'achat est fait et un écran de validation s’affiche. Avec cette société, l'internaute dit adieu aux inscriptions, aux longs questionnaires et à la transmission des informations bancaires. Grâce à des techniques telle que la biométrie, l'identification des utilisateurs d’Oyst se fait en toute sécurité.

Des précisions sur le principe du paiement en un clic

Toutes les infos concernant le consommateur sont stockées préalablement par la solution mise en place par Oyst. Les internautes intéressés par un produit ont uniquement à cliquer sur l'annonce pour en faire l'acquisition. Le client voit son e-wallet créé de façon automatique sur un site internet dès le moment où il réalise son premier achat.

Une société aux origines multiples

Dans la capitale, entre salle réservée aux massages, sauna, jeux vidéo et salle de sieste, la start-up compte réellement réussir en attirant les plus compétents. Plusieurs millions d’euros ont été investis afin de fonder la société Oyst, et d'ici peu, trois autres suivront également. Oyst a été présentée de façon officielle à Paris, pendant le salon du e-commerce.

Oyst, le commerce en ligne révolutionné

Oyst vise à ne pas produire que des clics sur les fiches produits, mais des ventes effectives. Pour le cofondateur de la société, Julien Foussard, un chef d'entreprise doit être optimiste et téméraire. Grâce à l’achat en un clic, la start-up entend bien se faire une place de choix dans l’univers du e-commerce. Oyst s'adresse autant aux acheteurs qu'aux boutiques : c'est la première plateforme de conversion de ce genre.

À l'heure actuelle, le e-commerce représente 70 milliards d’euros dans l'Hexagone. Le règlement en un clic ne représente qu’une étape pour Oyst. Selon Oyst, les jeunes consommateurs sont disposés à adopter ce type de technologies.

Articles

Oyst conversion

Publié le 05/07/2017
La société est le joker des e-commerçants Un portefeuille comprenant toutes les données de l’internaute est envoyé par Oyst (oyst-conversion.com/)...

Oyst LinkedIn

Publié le 05/07/2017
Grâce à Oyst, la vie des acheteurs est simplifiée Pour retenir un vol ou pour se payer une paire de chaussures, chaque opération devient...